PÉPINIÉRISTES SPECIALISES DANS LA CRÉATION ET LA PRODUCTION DE VARIÉTÉS DE POMMES, DE POIRES ET DE FRUITS A NOYAU.

Conseils

Partager ce conseil

Stockage des plants de pommiers et de poiriers

 

  Téléchargez gratuitement la fiche Conseil
  « STOCKER SES PLANTS DE POMMIERS & POIRIERS »
  Modèle-picto-Téléchargement-de-doc--FR

 

Les plants de pommiers, et surtout de poiriers, sont sensibles à la déshydratation : toutes les étapes obligatoires du stockage ont pour but de limiter ce phénomène naturel. Afin de préserver le potentiel qualitatif de l’arbre et d’optimiser son potentiel de reprise au printemps, il est nécessaire d’arroser abondamment les arbres (racines et partie aérienne), dans la palette, dès leur réception. Une fois les arbres réhydratés, il faut les conserver jusqu’à la plantation. Deux techniques sont alors possibles, les arbres étant encore ou non en bottes :

Le stockage en jauge

Cette méthode traditionnelle consiste à mettre les racines en contact avec du sable fin ou une terre limoneuse légère sans caillou pour éviter toute formation de poche d’air après irrigation. Elle permet de très bien conserver les plants et de protéger leurs racines des températures négatives de l’hiver. Il est important pour la confection d’une bonne jauge d’utiliser du sable fin (ou à défaut de la), le but étant de mettre en contact toutes les racines avec le sable et/ou la terre fine). Il est nécessaire qu’il n’y ait pas de et pour cette fin, une irrigation de la jauge est importante. Choisir de préférence une zone à l’ombre, au nord d’un mur ou sous un sous-bois, préservée des courants d’air trop importants. Cela évite la déshydratation et retarde le débourrement et la croissance du système racinaire à l’approche du printemps. Dans la mesure où il ne pleut pas, une irrigation régulière est à prévoir. Attention également aux attaques de lapins et autres rongeurs. Afin d’éviter ce type de problème, vous pouvez entourer la jauge d’un grillage. Une mise en jauge conforme à ces recommandations permet de stocker les arbres jusqu’au gonflement des bourgeons.

Le stockage en chambre froide

Très pratique en terme de logistique et de manipulation, l’utilisation de la chambre froide nécessite de prendre cependant de grandes précautions.

Attention aux risques de l’éthylène

Aucune présence d’éthylène n’est tolérée sous peine de compromettre gravement la reprise des arbres. Il est essentiel de bien ventiler les chambres froides, vides de fruits et de légumes, avant d’y installer les plants fruitiers. Attention aussi à l’ambiance de certaines stations fruitières où le taux d’éthylène est élevé (odeur de pomme), et où, des frigos peu hermétiques pourraient être pollués par de l’éthylène dégagé dans une chambre voisine. Il est aussi important de ne pas stocker des plants dans un endroit où des produits anti-germinatifs auraient été utilisés (comme un stockage de pommes de terre).

La chambre froide source de déshydratation

Si certaines règles ne sont pas respectées, le stockage en chambre froide a pour premier risque la déshydratation des plants. Il est impératif :

  • d’arroser abondamment les plants palettisés avant leur mise en chambre froide.
  • De recouvrir les palettes d’une bâche plastique pour contenir l’humidité et éviter les courants d’air.
  • D’apporter régulièrement de l’eau sur le sol de la chambre froide dans le but de saturer l’air en humidité.
  • D’arroser les plants sur palette trois fois par semaine et remettre ensuite la bâche plastique sur les plants,
  • De régler la température de la chambre froide à la température préconisée de 3° à 4° C et de diminuer la ventilation de la chambre froide au minimum.
  • D’éviter de positionner les palettes ou les arbres dans le couloir de ventilation d’air.

Les conditions de froid et d’humidité bloquent le développement de l’arbre en prolongeant artificiellement l’hiver sans déshydratation. Si toutes les consignes sont respectées scrupuleusement, le stockage en chambre froide est la meilleure méthode de stockage de plants et permet des plantations jusqu’au mois d’avril, voire début mai.

tri arbre dalival
Partager ce conseil
Retour aux conseils